favoris
Alimentation de bébé mois par mois

Quelle quantité peut manger mon enfant ?


Ecrit le 12/08/2022 par La Rédaction,
Modifié le 12/08/2022

À partir du moment où votre bébé débute l’alimentation solide, vous vous demandez sans doute quelle est la quantité que peut ou doit manger votre enfant. Cela dépend de plusieurs facteurs différents. Non seulement l’âge de l’enfant a un rôle à jouer, mais ses poussées de croissance, ou la manière avec laquelle l’alimentation solide est proposée, exercent également une influence sur la quantité de nourriture qu’il ingère. Nous avons rassemblé quelques informations à ce propos dans cet article.

Ce qui est important à prendre en compte, c’est que chaque enfant est différent. Si, en tant que parent, vous pensez que votre enfant mange trop ou trop peu, n’hésitez pas à prendre contact avec votre médecin ou votre pédiatre, afin de discuter de ce qui vous préoccupe.

De 6 à 12 mois : le début de la diversification alimentaire

L’OMS conseille de débuter l’alimentation solide à partir de l’âge de six mois. Vous avez le choix entre deux manières. D’un côté, il y a la manière classique, qui consiste à donner des purées et des compotes. D’un autre côté, il existe aussi la Diversification Menée par l’Enfant (DME), également appelée méthode Rapley, qui consiste à proposer directement des aliments cuits, en gros morceaux.

Durant la première année de vie, le lait est l’aliment principal pour votre bébé, et l’alimentation solide vient s’ajouter en complément. Rassurez-vous si votre enfant n’est pas très enthousiaste au début. À cet âge-là, il est surtout important de découvrir les différentes saveurs et textures de l’alimentation solide.

Vous pouvez débuter avec une dizaine de grammes, et augmenter ensuite la quantité de panade, ou le nombre de morceaux dans le cas de la DME. Avec le temps, l’alimentation solide viendra remplacer le lait.

De 1 à 3 ans : manger ensemble

À partir de l’âge d’un an, votre enfant peut tout doucement commencer à manger comme vous. Lorsqu’il vous indique qu’il a assez mangé, ne l’obligez pas à vider son assiette. En respectant son appétit, il apprend alors à reconnaître sa sensation de satiété, et cela lui évite alors de développer des problèmes de poids par après. Chaque enfant est différent, et l’un peut avoir un plus grand appétit qu’un autre. Il n’est également pas évident de déterminer avec précision la quantité qui doit être mangée par un enfant. Ci-dessous, vous retrouverez un exemple de portion journalière pour un tout-petit, que vous pouvez adapter comme vous le souhaitez pour votre bout de chou.

  • De 1 à 3 tranches de pain gris
  • 75 g de pommes de terre, de riz, ou de pâtes
  • 75 g de légumes
  • 50 g de poisson, de viande ou d’œuf
  • 1 ou 2 morceaux de fruits
  • 300 ml de produits laitiers
  • 500 ml d’eau

Les en-cas sont autorisés, mais optez, de préférence, pour des aliments sains. Une portion de fruits ou de légumes (par exemple des tomates cerises, des carottes, ou concombres) sont des alternatives idéales aux en-cas sucrés.

De 3 à 6 ans

Tout comme chez les tout-petits, durant certaines périodes, votre enfant aura plus ou moins faim. Le menu suivant est, à nouveau, une indication. Il ne s’agit pas d’une obligation. Veillez à toujours opter pour des en-cas sains.

  • De 3 à 5 tranches de pain gris
  • 100-150 g de pommes de terre, de riz, ou de pâtes
  • 100-150 g de légumes
  • 75 g de poisson, de viande, ou d’œuf
  • 1-2 portions de fruits
  • 500 ml de produits laitiers
  • 1-1,5 litres d’eau

La règle en or

Vous déterminez ce qui est mangé et à quel moment, et votre enfant décide de la quantité. N’hésitez pas à proposer différents aliments, et optez pour une alimentation saine et équilibrée.