Coverfoto 2 (47)
favoris
Soins femme enceinte

Grossesse : un moment pour soi grâce au massage périnatal


Ecrit le 12/08/2022 par La Rédaction,
Modifié le 12/08/2022

Les massages périnataux procurent de nombreux bienfaits aux femmes enceintes et aux jeunes mamans en post-partum. Nous avons interviewé Pascale de Grasse, qui accompagne les mamans afin de leur permettre de lâcher prise, et de s’accorder un moment rien que pour elles.

Profitez jusqu’à 800€ d'avantages, des conseils d'experts
de nombreux échantillons, des coffrets offerts, dites-nous où vous en êtes :

Pascale est maman de sept enfants, infirmière, sage-femme et doula. Elle est spécialisée en tant que massothérapeute, hypnothérapeute, et réflexologue plantaire. Elle accompagne les femmes durant leur période pré-conceptionnelle et périnatale, à l’occasion d’un grand changement dans leur vie, ou à la suite de l’annonce d’une maladie, d’un trauma ou d’un deuil.

Les massages, combinés à d’autres compétences, permettent aux futures mamans de se délester de leur stress ou de leur anxiété, de gérer leur douleur, de renforcer leur confiance en elles, de créer un lien avec bébé… On vous en dit plus dans cet article.

Quel est l’intérêt, pour les femmes enceintes, de se faire masser ?

« Tout d’abord, le massage périnatal permet de favoriser le lien d’attachement mère-enfant. La plupart des femmes travaillent jusqu’au dernier moment. Et souvent, elles ont le sentiment qu’elles n’ont pas passé assez de temps à communiquer avec leur bébé. Elles réalisent qu’il ne reste que quelques semaines, elles dorment souvent mal et se sentent chargées d’émotions et de fatigue.

Le massage périnatal contribue à leur équilibre émotionnel et énergétique. C’est un massage doux, enveloppant, et maternant dont le toucher est plein et sécurisant.

De plus, masser les futures mamans améliore la qualité de leur sommeil et permet d’apaiser les petits maux de la grossesse : nausées, crampes, mais aussi les douleurs sciatiques, ligamentaires ou musculaires. Le massage favorise la circulation sanguine et lymphatique, et permet une meilleure oxygénation du bébé.

Puis, c’est également l’occasion pour la maman de se libérer de tensions liées au stress ou à sa posture. Cela permet de prévenir de nouvelles tensions musculaires, car le centre de gravité varie au fur et à mesure de la grossesse.

Les femmes arrivent aussi avec beaucoup d’inquiétude. Il faut alors les rassurer au niveau émotionnel. Elles ressentent beaucoup de culpabilité à cause de ce temps qu’elles ne s’accordent pas. Par le massage, elles s’autorisent à lâcher prise, à prendre un moment pour elles. Elles peuvent aussi confier leurs peurs, et trouver les réponses à leurs questions. »

Quelle est la différence entre un massage périnatal et un massage classique ?

« Ce qui change par rapport au massage classique, c’est le toucher, principalement. Il faut savoir que le massage périnatal a pour but de rassurer, et de permettre à la future maman de rentrer à l’intérieur d’elle-même. De vraiment avoir ce moment de recueillement vis-à-vis de son corps : sur ce qu’elle ressent, mais aussi sur le lien avec l’enfant.

Et donc, la particularité de ce massage, c’est qu’il est très lent, très englobant, très maternant. On va materner une maman qui est occupée à materner. »

Est-ce que les massages périnataux aident à préparer l’accouchement ?

« Au troisième trimestre, la mise en route des contractions est favorisée par des facteurs mécaniques et physiques. L’utérus se trouve de plus en plus distendu, et le bébé s’engage dans le bassin, mais il n’y a pas que cela. L’utérus doit également bourgeonner de récepteurs à l’ocytocine. Quand on masse une maman, on l’aide à développer ses récepteurs à l’ocytocine.

L’ocytocine est l’hormone de l’amour, c’est une molécule anti-stress et un puissant anxiolytique. Elle est sécrétée au moment des relations sexuelles, lors des états de méditation et à l’occasion des massages. La libération de l’ocytocine agit sur la diminution du cortisol, et cela régule notre organisme en réduisant notre pression artérielle, et en élevant le seuil de la douleur.

Cela va lui permettre de faciliter son accouchement, elle sera mieux préparée, et ça va diminuer les effets du stress. Son transit intestinal est amélioré, ainsi que la cicatrisation en post-partum.

En se relaxant, on donne plus de place au bébé. Ce qui permet parfois aussi au bébé de se retourner. La maman respire beaucoup mieux, et elle prend connaissance de son corps. Elle peut avoir cette reconnexion à elle-même.

Qu’il soit donné par le papa ou le massothérapeute, le massage est donc bénéfique avant, pendant et après la naissance. Ce qui est important c’est surtout que la maman se sente entourée et en sécurité.

Le papa trouve aussi sa place lors du massage. Il se sent utile, il sait ce qu’il peut faire, il comprend les différentes étapes de l’accouchement. Il comprend qu’à un certain moment il ne faut pas trop la toucher, mais qu’il peut aussi la soulager, en étant à ses côtés, en ayant simplement des moments d’appui, et en encourageant le bébé. Il y a un lien qui se crée entre les trois, et c’est super important. »

En quoi les massages aident à créer une relation avec bébé ?

« Le massage périnatal permet à la maman de se poser, de se recentrer, de calmer ses peurs, et de se reconnecter avec son bébé. Elle est beaucoup plus à l’écoute de son corps. Et comme la maman s’apaise, son bébé s’apaise également. Certaines femmes n’arrivent pas à sentir leur bébé bouger, mais en se relaxant, elles ressentent tout d’un coup qu’il bouge », nous dit Pascale de Grasse.

In utéro, le bébé n\'a pas conscience du monde qui l’entoure. Il se croit seul et responsable de tout ce qu\'il ressent émotionnellement, jusqu\'à ses neuf mois de vie extra-utérine, âge auquel il comprend qu\'il est un individu à part entière. Avant cela, il s’imprègne de façon inconsciente des émotions de sa maman. Il est important que la maman puisse les exprimer mais aussi les communiquer avec son bébé afin de lui expliquer que ce qu’elle ressent ne le concerne pas. Parce que les enfants portent, aussi, tous les effets des colères, des tristesses, de l’insécurité. Et ça peut se voir, après, dans leur comportement scolaire, leur vie sociale…

Cette communication est super importante parce que c’est comme ça qu’on peut développer le lien d’attachement. Je pense que c’est important de créer ce contact le plus rapidement possible.

L’accompagnement prénatal et la préparation en couple favorisent l’attachement mère-père-enfant. Je constate souvent que certains papas n’osent pas toucher le ventre de leur partenaire. Il suffit d’un premier contact, et le papa va transmettre toute son énergie positive.  Il prend alors sa place et s’investit davantage dans cette belle aventure. Et ce lien, on le réutilise au moment de l’accouchement. Il va encourager ce bébé, et je suis persuadée que l’enfant sent cette énergie positive. »

Quel est l’intérêt des massages à la maman après l’accouchement ?

« Après les premiers mois qui suivent l’accouchement, la jeune maman a besoin qu’on s’occupe d’elle. Elle a donné de sa personne, de son temps. Le massage post-partum est son moment de pause, un moment rien que pour elle.

Elle peut se ressourcer physiquement et énergétiquement. C’est l’occasion d’étirer son corps pour évacuer ses tensions, de favoriser le drainage lymphatique, de contribuer à la fermeture physique et énergétique de son bassin, de rassembler son corps afin qu’elle retrouve son unité, de lui permettre de s’ancrer. S’il y a des problèmes d’allaitement, on va travailler sur des points shiatsu afin de favoriser l’éjection du lait.

Ces massages, c’est un peu le rôle qu’on a perdu en Occident. On le retrouve encore dans d’autres cultures, où les femmes sont très accompagnées et entourées. C’est retrouver du temps pour soi à travers le massage. »