Allocations et primes

L’Etat prévoit plusieurs aides financières pour vous aider à subvenir aux besoins de votre enfant.

Allocation de maternité 

Pendant votre congé de maternité, vous avez droit à une allocation de maternité qui est payée par la mutuelle.  Afin de l’obtenir, vous devez informer votre mutualité de votre grossesse à l’aide d’une attestation médicale. Pour les salariées, le montant s’élève à 82% de votre rémunération les 30 premiers jours et à 75% à partir du 31e jour. Ces montants sont plafonnés. Il s’agit d’un revenu de remplacement pour lequel vous ne payez pas de cotisations sociales. Les chômeuses perçoivent leurs allocations de base (60% du salaire plafonné) majorées de 19,5% les 30 premiers jours et de 15% à partir du 31e jour.

Allocation de naissance

Versée par la caisse d’allocations familiales, l’allocation de naissance peut être demandée à partir du 6e mois de grossesse et peut être payée à partir du 8e mois de la grossesse. Vous devez remplir un formulaire de demande et le renvoyer à la caisse d’allocation familiale. Pour un premier enfant, vous toucherez € 1152,57 et €867,17 pour les suivants. En cas de naissances multiples, vous recevrez € 1152,57 par enfant. N’oubliez pas de remettre à votre caisse d’allocations familiales un extrait d’acte de naissance que vous avez reçu à la commune pour obtenir cette prime.

Prime de naissance

Ce cadeau vous est offert par votre mutuelle et tourne autour des €300. Pour l’obtenir, vous devez fournir une attestation de naissance (reçue auprès de votre commune) dans les 30 jours et inscrire votre bébé à cette même mutuelle.

Allocations familiales

Pour recevoir des allocations familiales, vous devez remettre l’attestation officielle de naissance à la caisse d’allocations familiales qui vous a octroyé l’allocation de naissance. Cette caisse est celle de votre employeur (ou de votre dernier employeur si vous êtes au chômage). Si le père est salarié ou fonctionnaire, c’est lui qui a la priorité pour ouvrir le droit aux allocations familiales. Si la mère est salariée ou fonctionnaire et le père indépendant, c’est elle qui a la priorité. Le montant que vous recevrez chaque mois dépend de votre situation familiale et professionnelle, du nombre d’enfants, de leur âge et de leur handicap éventuel. Les allocations ordinaires s’élèvent à : €85,07 pour le 1er enfant, €157,41 pour le 2e et €235,03 pour le 3e et les suivants. Elles sont versées jusqu’à ce que l’enfant ait 18 ans et jusqu’à ses 25 ans sous certaines conditions.

Devenez membre La Boîte Rose

Plus de 800 euros d'avantages, dont l'accès à tous nos coffrets !

Advantages