Mon test de grossesse est positif, et maintenant ?

Femme tenant un test de grossesse

Quelques jours de retard ou un pressentiment vous a poussé à faire un test de grossesse… Et voilà que le « + » (parfois tant attendu) est apparu ! Félicitations ! Mais que devez-vous faire maintenant, à part crier, sauter et pleurer de joie, ou au contraire paniquer ? On vous donne votre première to-do list !

La prise de sang, incontournable

La première chose à faire est d’aller chez votre médecin traitant pour lui demander une ordonnance afin d’effectuer une prise de sang dans un laboratoire. Si les faux positifs sont rares, ils existent néanmoins. Il faut donc confirmer le test par une analyse de sang qui va notamment permettre de dater votre grossesse grâce au dosage de l’hormone de grossesse B-HCG.

Prendre rendez-vous chez votre gynécologue

Une fois que vous aurez confirmation de votre grossesse, vous pouvez prendre rendez-vous avec votre gynécologue ou une sage-femme. Votre spécialiste va vous ausculter, afin de voir si tout va bien. Il vous prescrira une prise de sang pour déterminer si vous êtes immunisée contre la toxoplasmose, le cytomégalovirus et autres maladies… Il va falloir vous y habituer car vous y aurez droit durant les 9 mois de votre grossesse ! Courage, c’est pour la bonne cause ! Vous aurez également une prescription pour votre première échographie et vous devriez connaître la date présumée d’accouchement. Enfin, vous allez également recevoir des conseils en matière d’alimentation (les aliments à éviter…) et sur les compléments alimentaires prescrits pendant la grossesse (acide folique, vitamines…).

Une nouvelle vie commence...

Maintenant que vous savez que vous êtes enceinte, un virage s’amorce. Pensez à vous et à votre bébé. Fini les mojitos, bonjour la menthe à l’eau ! Vous devez arrêter l’alcool et la cigarette ainsi que, par précautions, éviter de consommer du poisson cru (adieu sushis et makis) ou des œufs crus (mousse au chocolat maison…) en raison des risques qu’ils comportent. Quant aux fruits et aux légumes, il faut veiller à les laver minutieusement en attendant d’avoir tous vos résultats d’examens.

Annoncer sa grossesse à son employeur

Votre unique obligation envers votre employeur est de lui annoncer votre grossesse au plus tard 7 semaines avant la date présumée de l'accouchement... autant dire que ça sera visible bien avant !
La tendance est d'annoncer sa grossesse après le fameux délai des 12 semaines de grossesse. Toutefois, sachez que la protection de la maternité s'applique dès que vous informez votre employeur de votre état, même avant les 12 semaines.

Si vous effectuez un travail à risque qui nécessite un écartement pendant la grossesse, vous devez avertir votre employeur immédiatement.

Annoncer sa grossesse à son entourage

Vous pouvez annoncer la bonne nouvelle à vos proches mais attention : si vous n’êtes pas à 12 semaines de grossesse, peut-être devriez-vous patienter avant d’informer la moitié de la Terre. Si un problème devait survenir, ce n’est pas vraiment simple de l’expliquer aux gens… Bien sûr, la première chose à faire est d’informer le papa dès le premier test, évidemment. Préparez une petite surprise pour annoncer la nouvelle : chaussons, tétine, petit mot ou carte, laissez-vous guider par vos hormones pour trouver une idée brillante et émouvante.

A lire aussi:

Déclaration de votre grossesse
Protection à l'emploi
 

Devenez membre La Boîte Rose

Plus de 800 euros d'avantages, dont l'accès à tous nos coffrets !

Advantages