Je n'aime pas être enceinte

Être enceinte est souvent présenté comme un moment d’épanouissement total. Les magazines, les copines, beaucoup de monde vous dit que ces neuf mois sont magiques. Seulement vous, ce n’est pas vraiment ce que vous ressentez : vous n’aimez pas être enceinte, et parfois vous vous surprenez à grommeler "je déteste être enceinte !". Cela peut être déroutant : vous voulez être mère et vous avez hâte de tenir enfin votre bébé, mais la grossesse elle-même est décevante. Vous vous surprenez parfois à avoir honte de penser tout cela. Ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas seule !

Pourquoi je déteste être enceinte ?

On le sait, ce que la société véhicule sur la maternité n’est pas pour vous aider. L’injonction d’être une future mère heureuse et souriante, la main sur le ventre à capter le moindre mouvement de votre bébé, voilà l’image que vous avez de la grossesse. Vous qui vivez les choses si différemment, vous culpabilisez de ne pas ressentir autant de joie que vous devriez, sentiment renforcé par le fait d’être totalement incomprise. Cela ne veut pas dire que vous êtes une mauvaise mère.

La grossesse est source de beaucoup de préoccupations. C'est un bouleversement, voire même un grand chamboulement dans votre vie. Vous vous posez naturellement évidemment beaucoup de questions, vous observez votre corps changer. Parfois, vous êtes en proie aux maux de la grossesse, qui vous donnent la sensation de la "subir". Parfois, certaines se sentent tellement fatiguées qu'elles ont d'ailleurs la sensation de perdre leur liberté. 

D'autres mères ont peur d’être enceinte, peur des changements que leur corps va subir, des hormones qui vont inonder leurs corps, et de l'inconnu. Chaque trimestre apporte ses propres surprises, et chaque femme vit sa grossesse différemment, de sorte que vous ne pouvez pas savoir exactement à quoi vous attendre. Il est donc tout à fait naturel de se sentir anxieuse.

Et puis votre corps qui tombe dans le domaine public : tout le monde s’octroie le droit de toucher votre ventre ! Tout le monde vous juge du regard et y va de son conseil. Vous n’avez qu’une envie : qu’on vous laisse tranquille !

Marre des symptômes de grossesse ?

En vérité, la grossesse, c’est sans doute l’expérience la plus étrange qu’il soit donné de vivre non ? Une petite personne grandit et bouge en vous, une petite créature qui un jour (presque) sans prévenir décide de sortir. Et cela, bien sûr, s'accompagne d'effets secondaires.

On grossit de partout, surtout des seins, du ventre et des fesses. Notre corps change à l’insu de notre plein gré, aussi bien de l’extérieur – coucou les vergetures – que de l’intérieur – tous nos organes internes se déplacent à cause de l’utérus qui prend de la place à cause de sa taille proche d’une pastèque. Vous avez des envies absurdes – oh, du Kiri avec un petit beurre ! – et vous êtes submergée par des vagues d’émotions antagonistes et incontrôlables : pleurer pendant les pubs pour le dentifrice, se mettre en colère parce que votre partenaire a oublié d'acheter du Nutella, des pensées noires, des moments d'euphorie totale, la fatigue intergalactique qui vous met dans un état proche de l’Ohio… Alors avouons, il y a de quoi en perdre son latin ! Et tout ça dans un laps de temps infiniment (trop) court pour que vous vous y habituiez.

Et puis on oublie de mentionner les maux de la grossesse : diabète gestationnel, nausées matinales, maux de dos, nuits blanches, pieds gonflés, ce n'est pas une partie de plaisir. Il est tout à fait normal de ne pas aimer être enceinte lorsque votre grossesse est physiquement exigeante pour vous et qu'elle entraîne toutes sortes de complications.

Vous n’êtes pas une mauvaise maman

Bref, vous voyez que vous avez toutes les bonnes raisons du monde de ne pas aimer être enceinte. Aimer l’être, à bien y réfléchir, peut paraître étonnant. Et puis clairement, ne pas aimer être enceinte ne veut en aucun cas dire que vous n’aimez pas votre enfant ou que vous serez une mauvaise mère. Voyez plutôt la grossesse comme un moyen d’avoir un enfant plutôt que comme une fin. Cet état, aussi désagréable qu’il soit pour vous, finira par passer. Et à la fin, vous pourrez enfin tenir votre bébé dans vos bras.

Détester la grossesse est un sujet tabou

Eh oui, vous n’êtes certainement pas la seule à éprouver des difficultés à accepter et bien vivre cet état. Kim Kardashian par exemple a détesté sa deuxième grossesse et elle ne s’est pas gênée pour l’exprimer au monde entier. Pourtant, beaucoup de femmes n’en parlent pas et préfèrent vraiment garder ce sujet pour elles. Mais pour peu que vous en parliez autour de vous, vous verrez que tout n’est pas si rose…

Votre grossesse est mal vécue psychologiquement et/ou physiquement ? N'hésitez pas et abordez le sujet avec une personne de confiance, comme votre partenaire, votre famille ou vos amies. Vous remarquerez qu'en parlant ouvertement de vos sentiments, vous découvrirez que vous n'êtes pas seule et que vous n'êtes pas la seule maman à être aux prises avec ces sentiments. Enfin, profitez des bons côtés néanmoins, comme exiger votre pâtisserie préférée un dimanche à 19h : il n’y a pas de mal à se faire du bien si ça peut vous soulager ! Après tout, il ne faut pas contrarier une femme enceinte !

Devenez membre La Boîte Rose

Plus de 800 euros d'avantages, dont l'accès à tous nos coffrets !

Advantages