Petite mine

« Tu as une petite mine », « tu as l’air fatigué »,… Vous mourez d’envie de répondre « en effet, je fabrique un bébé ! ». Dur de cacher votre état à vos proches… D’ailleurs, ils commencent à s’inquiéter.

Fini les soirées

On ne vous voit plus aux soirées et ça ne vous ressemble pas. La dernière fois, vous ne buviez pas à cause d’une soi-disant gastro, et cette fois vous devez rentrer à 21h30 à cause d’une supposée grosse réunion demain à 8h.

Le moral dans les chaussettes

Qu’on se le dise, votre moral n’est pas au plus haut. Vous mangez du bouillon de légumes et des macaronis au jambon depuis 3 semaines, vous êtes épuisée, rien que de voir le camion-poubelle vous donne la nausée. Et personne ne vous laisse sa place dans les transports puisque votre ventre est toujours plat ou presque, alors que vous en auriez bien besoin ! Tous ces inconvénients et même pas la contrepartie de sentir son bébé bouger et d’avoir la possibilité de montrer fièrement son joli ventre rond. La vie est injuste, on vous comprend ! Ça va venir, prenez votre courage à deux mains et armez-vous de patience, bientôt vous vous sentirez mieux, on vous le promet.

Mille questions à la minute

Vous vous posez également mille questions cruciales et votre cerveau est en ébullition. Vais-je être une bonne mère ? Est-ce que le bébé va bien ? Chéri m’aime-t-il toujours même enceinte et avec le teint gris ? Est-ce-que je vais devenir une baleine ? A chaque jour suffit sa peine, ça va bien se passer, et chaque semaine vous apportera également son lot de réponses. En attendant, enfilez votre pyjama préféré, vos chaussettes fétiches, et affalez-vous sur le canapé devant une bonne comédie. Et ce à volonté, jusqu’à nouvel ordre !

Devenez membre La Boîte Rose

Plus de 800 euros d'avantages, dont l'accès à tous nos coffrets !

Advantages