Mon enfant refuse de faire la sieste

Mon enfant refuse de faire la sieste

Allez, à la sieste… NON je n’ai pas sommeil ! Oh que SI… NON j’veux pas… J’suis pas fatigué…

Depuis quelque temps, cette petite scène se répète tous les jours et vous redoutez même ce moment qui vous le savez, va être source de conflits et va se terminer même par des pleurs. Alors forcément, vous vous posez la question : « Doit-il vraiment faire la sieste ? Devez-vous céder ou l’obliger ? A-t-il vraiment besoin de dormir autant ? Après tout, s’il ne fait pas la sieste, il dormira mieux ce soir, non ? Que faire pour l’aider à s’endormir ?

Le sommeil

Le sommeil est nécessaire à la croissance des enfants et à la maturation de leur système nerveux. Pendant qu’ils dorment, l’hormone de croissance est secrétée, les informations acquises pendant la journée s’organisent, la mémoire se construit. Les enfants ont donc besoin de bien dormir pour grandir, apprendre, récupérer des fatigues physiques et nerveuses et pour se développer harmonieusement. Le sommeil est donc un capital indispensable à préserver chez l’enfant.

Chacun son rythme

Le sommeil varie rapidement pendant les premières années de l’enfant. Jusqu’à 3 mois, le besoin de dormir du nourrisson est très important, et diminue progressivement jusqu’à l’âge de 2 ans où une sieste de 2 heures est suffisante. Mais cela change d’un enfant à l’autre et les besoins en sommeil de l’enfant sont spécifiques à chacun ; il y a les « petits dormeurs » qui récupèrent en 1 heure, et les « gros dormeurs » qui ont besoin de 3 heures. La sieste est néanmoins primordiale jusqu’à l’âge de 3 ans. C’est souvent entre 3 et 4 ans qu’il ne veut plus la faire.

Pourquoi refuse-t-il la sieste ?

Par son refus d’aller dormir, l’enfant peut vouloir exprimer différentes choses. Essayer de les comprendre tout en restant ferme, c’est l’idéal mais ce n’est pas toujours facile !

  • Séparation d’avec les parents
  • Peur du noir
  • Prouver qu’il n’est plus un bébé
  • Pas envie de quitter les activités de jeux en cours
  • S’opposer à la règle établie
  • S’affirmer en tant qu’individu avec son caractère

Pourtant, le jeune enfant n’est pas capable de décider seul d’aller se coucher au moment où il est fatigué. Il a besoin de dormir mais il n’a pas envie de le faire. C’est donc à vous de l’aider.

Comment l’aider ?

On ne peut pas obliger un enfant à dormir, mais on peut l’amener dans sa chambre et lui imposer un temps calme de repos. D’accord, on ne ferme pas les volet (« tu n’es pas obligé de dormir » ) mais on tire les rideaux pour moins de lumière, on s’allonge sur le lit, on raconte une histoire à son doudou, on prend un livre, on regarde les images, on écoute une comptine, un peu de musique et on se repose. S’il a vraiment besoin de sommeil, vous verrez qu’il finira par s’endormir.

Et s’il ne dort pas ?

Après tout, il n’a peut-être plus besoin de faire la sieste ? Comment le savoir ? Faites un essai sur 2 ou 3 jours. Si en fin de journée il est calme, va se coucher dès que vous lui demandez sans pleurs et sans demande particulière, il est prêt. Par contre s’il est énervé, irritable, grognon, cela signifie que la nuit ne lui suffit pas pour se ressourcer et qu’il a encore besoin de faire la sieste. En effet, le fait de ne pas faire la sieste ne garantit nullement un sommeil nocturne de bonne qualité.

Restez à l’écoute de ses besoins et tout se passera bien.

A lire aussi :

Il ne veut pas dormir dans son lit

Devenez membre La Boîte Rose

Plus de 800 euros d'avantages, dont l'accès à tous nos coffrets !

Advantages