La diversification menée par l'enfant : qu'est-ce que c'est ?

La diversification menée par l'enfant : qu'est-ce que c'est ?

La diversification alimentaire : une étape pas toujours facile dans l’alimentation de bébé ! A quel âge commencer ? Par quels aliments débuter ? En quelle quantité ? On a l’impression de devoir résoudre une équation à quinze inconnues !

A la question de savoir quand il faut introduire la nourriture solide, il n’y a toujours pas vraiment de consensus, mais la plupart des médecins recommandent de le faire  entre les 5 et 6 mois de bébé. A ce moment-là, ses intestins sont suffisamment développés et il peut mieux utiliser sa langue, si bien qu’il est capable de manger avec une petite cuiller. Toutefois, il ne faut pas le forcer. Si au début, il ne mange que quelques cuillers, complétez son alimentation en l’allaitant ou en lui donnant un biberon de lait.

Que proposer au menu ? Choisissez par exemple des fruits, de préférence de saison. Vous pouvez les cuire pour en faire une mousse, les mixer ou encore les écraser. Il est en effet recommandé de les cuire car, ils sont plus faciles à digérer et donnent moins de risques d’allergies. N’ajoutez ni sucre ni biscuits.
 
Vous pouvez aussi lui préparer un repas à base de légumes, soit des légumes de saison frais, soit des légumes surgelés. Ajoutez-y des pommes-de-terre, et deux à trois cuillers d’huile lorsqu’ils sont cuits. Attention : mieux vaut ne pas utiliser d’huile d’arachide ni d’huile de noix car elles peuvent provoquer des allergies.
 
Pour une fois, vous n’avez pas le temps ou pas l’envie de cuisiner ? Optez alors pour un petit pot pour bébés. Leur préparation est soumise à une législation stricte, et sont donc d’excellente qualité. De plus, ce genre de repas est vraiment pratique et est approprié à chaque âge vu qu’ils diffèrent en taille et en contenu selon l’âge de l’enfant.

 

Qu'est-ce que la diversification menée par l'enfant ? 

La diversification alimentaire consiste à modifier peu à peu l'alimentation de l'enfant. Etape après étape, on suit une chronologie très précise, visant à aider bébé à accepter de nouveaux aliments, tout en s'adaptant à ses nouveaux besoins. Oui mais, peut-être que ce mode de fonctionnement ne correspond pas à tous les enfants ? Car il existe un autre moyen de faire découvrir les aliments à son bébé : la diversification menée par l'enfant (DME) ou diversification consciente. 

Le principe ? Laisser l'enfant se guider lui-même et suivre son instinct, sous la surveillance de ses parents (évidemment !), et avec l'aval du pédiatre. Une fois que bébé tient bien assis dans sa chaise haute, aux alentours de 6 mois, laissez-le se saisir des aliments avec ses petites mains. Découpez les aliments, de manière à ce qu'ils ne soient pas plus gros que son poing, et qu'il ne s'étouffe pas. Et présentez-lui des pâtes, du riz, des fruits, du fromage, des légumes, de la viande... Ensuite, à lui de jouer ! Bébé choisira lui-même ce qu'il veut manger. 

Pourquoi envisager la DME ? 

Le principe-même de la DME est de faire découvrir les nouveaux aliments de façon positive et ludique. Beaucoup d'enfants, parfois forcés à manger quelque chose qui ne les tente pas, vivent le moment du repas comme une situation de stress intense. Le rituel du repas de bébé peut même mener à des blocages ou des refus face à l'alimentation présentée.

La DME induit pour les parents de laisser leur enfant se salir, voire même en mettre partout. Car, quand bébé s'empare des aliments, on n'est pas à l'abri qu'il en mette par terre bien malgré lui ! Ayez en tête l'avenir de votre bébé : la DME peut être une formidable chance d’avoir un impact positif sur le futur adulte qu'il deviendra vis-à-vis de l'alimentation. En prime, vous stimulez ses sens : en touchant et en attrapant les aliments, il exerce sa préhension et affûte son toucher. Un jeu fort intéressant bien loin de la « passive » purée mangée à la cuillère et donnée par maman ou papa !

Les précautions incontournables pour la diversification menée par l'enfant

Laisser bébé aller à son rythme et lui faire confiance ne veut pas dire le laisser faire tout ce qu'il veut ! Surveiller son enfant pendant le repas est primordial : l'alimentation en morceaux, aussi petits soient-ils, peut être un risque de fausses routes. Evitez donc les morceaux trop gros ou trop durs.

De même, on ne laisse jamais bébé seul pendant son repas, même si on se dit qu'il est bien attaché dans sa chaise haute et qu'il fait ce qu'il veut de ses mains : un accident est très vite arrivé ! Mangez en même temps que bébé, par exemple, cela lui permettra de se sentir plus à l'aise et le moment partagé ne sera que plus agréable. 

Enfin, on fait bien sûr attention aux apports en sel et en sucre dans les aliments : les plats non salés et les fruits nature sont de mise ! En plus, cela permet à bébé de découvrir le vrai goût des aliments, sans être transformés. 

En tant que parents, la meilleure raison de plébisciter la DME, c’est quand même la facilité ! Pas de petits pots à acheter, plus de purées à préparer, quel gain de temps !

Devenez membre La Boîte Rose

Plus de 800 euros d'avantages, dont l'accès à tous nos coffrets !

Advantages