L'angoisse du huitième mois

Votre bébé devient de plus en plus fort et de plus en plus actif. Il rampe déjà peut-être. C’est ainsi que son monde s’agrandit et qu’il a tout le temps de nouvelles impressions. Le plaisir de la découverte ou l'angoisse de l'inconnu. Pour se sentir à l’aise dans ce monde rempli d’incertitudes, il compte très fort sur vous. Il est habitué à vous. Avec vous, il se sent en sécurité.

Par ailleurs, il est vrai que votre bébé ne comprend pas encore que des choses ou des êtres qu’il ne voit pas existent quand même. Dès lors, il panique énormément lorsque vous disparaissez de sa vue. Il se sent seul, en insécurité, il a peur et il pense que vous ne reviendrez pas. Les étrangers ne peuvent pas le consoler – au contraire, souvent le fait que quelqu’un veuille l’approcher renforce encore son angoisse. Il recherche uniquement cette personne qui lui est familière, avec qui il formait la fine équipe les derniers mois et chez qui il se sent en sécurité : maman.

Ne vous faites pas de soucis. Cette phase est tout à fait normale et va passer d’elle-même. Votre petit bout doit comprendre que vous ne pourrez pas toujours être près de lui, mais que vous reviendrez à chaque fois. Au fur et à mesure qu’il intègre cette notion et qu’il se familiarise avec le monde qui l’entoure, il se calmera, même si maman n’est pas là. 

S'il réagit fort lorsqu’il voit des inconnus, expliquez-leur ce qui se passe afin qu’ils comprennent pourquoi votre enfant pleure en réponse à leurs sourires. Lorsque vous devez quitter votre bébé, dites-lui chaque fois au revoir clairement et de la même façon, afin qu’il s’y habitue. Ne pensez pas que vous rendez la séparation plus simple en partant sur la pointe des pieds avec l'espoir qu’il ne le remarquera pas, car il s’en apercevra de toute façon et développera une crainte que vous ne disparaissiez sans raison.

Devenez membre La Boîte Rose

Plus de 800 euros d'avantages, dont l'accès à tous nos coffrets !

Advantages