Surpoids chez les enfants : quelles solutions ?

Surpoids chez les enfants

Vous pensez que votre enfant est en surpoids, et vous vous demandez comment vous pouvez l’aider à se sentir mieux dans son corps. Il n’est pas toujours évident de savoir ce qui cause exactement ce problème de poids, et comment y remédier.

Quelles sont les solutions ? Comment accompagner au mieux votre enfant afin de lui enseigner les bonnes habitudes alimentaires, tout en l’aidant à améliorer sa confiance en lui ? Nous avons rassemblé, dans cet article, quelques conseils.

Qu’est-ce que le surpoids infantile ?

Pour savoir si votre enfant est en surpoids ou non, il existe un moyen simple de le calculer. Les professionnels de la santé font appel à l’IMC (Indice de Masse Corporelle). Il se calcule en divisant le poids par la taille au carré : (masse corporelle en kilogrammes) / (taille en mètres)². Le résultat est alors placé sur une courbe de corpulence (ou courbe de poids). L’idéal est, alors, de se rapprocher au maximum de cette courbe : si le poids de votre enfant se situe en dessous, son poids est insuffisant. Cependant, s’il se situe au-dessus de la courbe, votre enfant est alors en surcharge pondérale, en surpoids. Votre médecin pourra alors vous indiquer ce qu’il en est exactement.

Qu’est-ce qui cause le surpoids chez les enfants ?

Plusieurs causes peuvent entrer en jeu en cas de surcharge pondérale :

  • Une alimentation déséquilibrée est certainement la cause la plus fréquente.
  • Un mode de vie sédentaire (et donc une dépense d’énergie insuffisante).
  • Des troubles du sommeil sont un facteur de risque.
  • Des troubles psychologiques (anxiété, gestion des émotions, dépression…).
  • Des prédispositions familiales (génétique ou non).
  • Un surpoids ou un diabète gestationnel durant la grossesse de la maman.
  • La prise de certains médicaments.
  • Etc.

Quel accompagnement ?

Avant d’agir, il vaut d’abord mieux mettre le doigt sur la cause du surpoids de votre enfant, et avant tout : éviter de le faire culpabiliser. La mise en place d’une communication positive et de bonnes habitudes alimentaires est essentielle.

De nombreux professionnels sont spécialisés pour accompagner votre enfant : diététicien(ne), nutrithérapeute, psychologue, pédiatre… La sophrologie ou le yoga peuvent aussi procurer un bien-être à votre enfant en évacuant son stress.

Quelles sont les bonnes habitudes alimentaires à instaurer ?

Il existe plusieurs habitudes alimentaires à mettre en place pour aider votre enfant. Bien sûr, c’est avant tout avec l’accompagnement d’une personne compétente, comme un(e) nutritionniste, que vous pourrez recevoir les meilleurs conseils, adaptés à sa situation.

Voici, cependant, quelques pistes intéressantes pour faire le premier pas vers une alimentation équilibrée :

  1. Tout d’abord, un rythme régulier pour prendre les repas, dans un cadre agréable (en évitant les écrans), est souvent recommandé.
  2. Ensuite, il est important de voir, avec votre enfant, la pyramide alimentaire. En effet, il pourra alors apercevoir en un coup d’œil, quels sont les aliments à privilégier. Les nutritionnistes recommandent également souvent de diviser l’assiette, lors des repas, en trois parties différentes : l’une pour les protéines, l’autre pour les légumes, et la troisième pour les féculents.
  3. Évitez les aliments transformés et les plats préparés (surgelés, collations préparées, sauces préparées, conserves…). En effet, ces derniers sont généralement trop salés ou sucrés. Il vaut donc mieux privilégier des produits frais et bio, cuisinés par vos soins.
  4. Le sucre est une véritable bête noire, qui provoque bon nombre de maladies (diabète, maladies cardiovasculaires, troubles digestifs…), ainsi que le surpoids, car il se transforme en graisse. Les bonbons et les collations sucrées ne sont donc pas conseillés. Privilégiez également toujours l’eau plate, qui est la meilleure boisson pour votre enfant.
  5. N’hésitez pas à impliquer les plus petits dans la préparation des repas. C’est une bonne occasion de les familiariser avec une nourriture équilibrée.
  6. En plus de l’alimentation, il est également important que votre bout de chou puisse se dépenser. N’hésitez pas à sortir un maximum, et à l’inciter à pratiquer une activité physique !

Vous souhaitez obtenir quelques idées afin de proposer à votre enfant des collations et en-cas sains pour leur journée à l’école ou même à la maison ? Nous avons interviewé une nutrithérapeute pour lui demander ses précieux conseils

Devenez membre La Boîte Rose

Plus de 800 euros d'avantages, dont l'accès à tous nos coffrets !

Advantages